BIRGÉ
Intimités
GRRR 3030 online, 1965/2010

*
5h30
tracklist / infos / téléchargements
n°1 / Improvisation avec Birgitte Lyregaard 1 - 2010 / 2'36
Jean-Jacques Birgé - synthétiseurs, effets
Birgitte Lyregaard - voix
Cette courte pièce accompagne le texte Formule de JJB dans la revue d'ici là n°10 (décembre 2013), publie.net
Enregistré au Studio GRRR, Bagnolet, le 10 décembre 2010
n°2 / Improvisation avec Birgitte Lyregaard 2 - 2010 / 6'24
Jean-Jacques Birgé - synthétiseurs, effets
Birgitte Lyregaard - voix
Enregistré au Studio GRRR, Bagnolet, le 10 décembre 2010
n°3 / Improvisation avec Birgitte Lyregaard 3 - 2010 / 9'40
id.
n°4 / Portrait de Jean-Jacques Birgé - 2008 / 7'00
Portrait de Jean-Jacques Birgé par Émilie Mousset
Article sur Blog
2008
n°5 / Le début d'une fin - 2004 / 4'06

Sarajevo Suite et Fin, Part 1
Jean-Jacques Birgé - synthétiseur et ordinateur (samples du quatuor à cordes interprété par le Balanescu String Quartet et composé par J-J Birgé et Bernard Vitet)
Pascale Labbé - chant
Sarajevo, le début d'une fin. Dix ans plus tard, le monde subit le pire remix qu'on puisse imaginer. Le quatuor à cordes "Sniper Allée" sert de prétexte à un blues anti-mondialiste, composé d'images de toujours et de sons de nulle part.
Livret, musique, images d’archives : Jean-Jacques Birgé
Images, programmation interactive : Nicolas Clauss
Créé pour le 15e Anniversaire des 38e Rugissants, Grenoble
Remerciements : Bernard Vitet, le Balanescu String Quartet, Richard Hayon, Patrice Barrat, Corinne Léonet, Benoît Thibergien
Enregistré au Studio GRRR, Bagnolet, le 6 mars 2004

n°6 / Lucifer - 2004 / 4'16
Sarajevo Suite et Fin, Part 2
Pascale Labbé - chant
Jean-Jacques Birgé - synthétiseur et ordinateur (samples d’un reportage de Richard Hayon)
Enregistré au Studio GRRR, Bagnolet, le 6 mars 2004
n°7 / Worst World Remix - 2004 / 4'37
Sarajevo Suite et Fin, Part 3
Jean-Jacques Birgé - synthétiseurs
Enregistré au Studio GRRR, Bagnolet, le 6 mars 2004
n°8 / Loya - 2000 / 2'30
Bande-annonce d'un film (inachevé) de Thomas Cheysson
n°9 / P-Toy - 2007 / 3'36

Jean-Jacques Birgé - machines
Frank Vigroux - machines
Enregistré par Jean-Jacques Birgé au Studio GRRR, juillet 2007
Mixé par Frank Vigroux à D'autres Cordes, février 2008

n°10 / PPG - 2007 / 4'53

Jean-Jacques Birgé - machines
Frank Vigroux
- machines
Enregistré par Jean-Jacques Birgé au Studio GRRR, juillet 2007
Mixé par Frank Vigroux à D'autres Cordes, février 2008

n°11 / Plomberie - 2005 / 2'40
Composé avec La pâte à son, logiciel ludique conçu avec Frédéric Durieu pour La Cité de La Musique
Nouveaux Dossiers de l'Audiovisuel n°3, INA, 2005
n°12 / Hantée - 2005 / 2'46
Composé avec le son des tableaux interactifs de Somnambules conçu avec le peintre Nicolas Clauss
Nouveaux Dossiers de l'Audiovisuel n°3, INA, 2005
n°13 / Roll Over Composer - 2005 / 2'02
Composé avec le module interactif PixelByPixel conçu avec Frédéric Durieu (LeCielEstBleu.org)
Nouveaux Dossiers de l'Audiovisuel n°3, INA, 2005
n°14 / Unidentified : toi - 1975 / 16'09
Jean-Jacques Birgé - piano Michelsonne, synthétiseur ARP 2600, bande magnétique
On retrouve le début sur Le réveil dans le disque Défense de.
Enregistré le 22 février 1975, au 88 rue du Château, Boulogne-Billancourt
n°15 / Inanga Klung - 1998 / 1'46

Jean-Jacques Birgé - cythare inanga
1998

n°16 / Premier rendez-vous (A) - 1983 / 11'44
Michèle Buirette - accordéon
Jean-Jacques Birgé - synthétiseurs, trompette, flûte, voix
Enregistré par JJB, 7 rue de l'Espérance, Paris
n°17 / Premier rendez-vous (B) - 1983 / 8'13
Michèle Buirette - accordéon
Jean-Jacques Birgé - synthétiseurs, trombone, trompette
Enregistré par JJB, 7 rue de l'Espérance, Paris
n°18 / Insectes - 1972 / 2'05
Jean-Jacques Birgé - electronics
avec, pour les insectes et bruits de jungle, Philippe Danton, Thierry Dehesdin, Antoine Guerreiro, Luc Barnier, Michaëla Watteaux
Décembre 1972
n°19 / Tendresse - 1998 / 1'06
Un petit montage réalisé pour Cacharel en 1998 à partir de It's all so quiet avec ma fille Elsa
n°20 / Les chemins de la perfection - 1987 / 16'21
Jean-Jacques Birgé - ambiances, synthétiseur, échantillonneur, percussion
Musique pour la cassette littéraire de Sainte Thérèse d'Avila lue par Ludmila Mikaël (Ed. Ducaté)
Enregistré au Studio GRRR, 8 septembre 1987
n°21 / M ? - 1985 / 4'25
Essai de Jean-Jacques Birgé avec le logiciel M (Atari) dans les années 80
n°22 / Brûlees - 1968/1972 / 4'26
Jean-Jacques Birgé electronics
- Partie 1 avec Francis Gorgé, début 1971
- Partie 2 avec Alexandre Martin, Jean-Jacques Imerglik, Michel Poilzzi, Jean-Pierre Laplanche, Agnés Birgé, fin 1968
Mixé en décembre 1972
n°23 / M.I.H. - 1975 / 4'37
Jean-Jacques Birgé - synthétiseur et montage pour un audiovisuel sur le journal L'Humanité réalisé par Michel Séméniako
Production Unicité, 2 septembre 1975
n°24 / Jusqu'à l'effacement - 1975 / 2'02
Jean-Jacques Birgé - saxophone alto et synthétiseur
Enregistré 88 rue du Château, Boulogne-Billancourt, le 6 septembre 1975
n°25 / Le feu aux vagues - 1972 / 10'19
Jean-Jacques Birgé - magnétophone, koto
Antoine Guerreiro - cythare, percussion
Eric Longuet - guitare
Philippe Danton - percussion
Thierry Dehesdin - percussion
Michaëla Watteaux - percussion
Luc Barnier - percussion
Décembre 1972
n°26 / Casual - 2010 / 1'05
Article sur Blog
Extrait :
Dans le cadre de Tapage Nocturne, Bruno Letort a proposé à des compositeurs d'écrire une petite pièce sur le thème "20 ans après la chute du mur de Berlin" (libre d'esthétique) d'une durée de 1 à 3 minutes (pas plus).
J'ai préféré m'écarter de l'Histoire dont on nous rabat les oreilles à des fins de propagande pour me concentrer sur le thème du mur du son. Pensant, peut-être à (le)tort, que nombreux de mes camarades joueraient sur le « bang » supersonique, j'ai pris le contrepied en me plaçant au pied du mur, travaillant sur le silence, un autre seuil. À l'antenne, le silence est toléré de façon limitée. Au bout de quelques secondes sans aucun signal, un robot déclenche la diffusion de musique pour occuper la fréquence d'émission que je devrais écrire sans apostrophe. La chaîne craint que l'auditeur qui se connecte zappe sur un autre canal. À lire sa durée sur le conducteur, ma contribution semble avoir été amputée de 6 secondes pour passer entre les fourches caudines de la censure technique. Je l'ai intitulée "Casual" qui signifie "décontracté, informel" mais que je prononcerai comme un Français essayant de parler anglais, "Cage Wall", en hommage au compositeur américain et en référence à la cage dans laquelle nous nous enfermons aujourd'hui, le formatage.
2010
n°27 / Young Dynamite - 2004 / 2'46
Composé, enregistré et produit par Jean-Jacques Birgé au Studio GRRR en juillet 2004, à l'aide de La Pâte à Son, jouet musical interactif conçu et réalisé par Jean-Jacques Birgé, Frédéric Durieu, Thierry Laval, Kristine Malden pour le site de la Cité de la Musique à Paris.
L'illustration du livret tient lieu de partition, ce qui peut paraître paradoxal pour cet hommage à Louis T. Hardin qui perdit la vue à la suite d'une explosion accidentelle à l'âge de 16 ans…
Enregistré initialement sur la compilation CD Un hommage à Moondog (Trace 022, France)
n°28 / La part des choses - 1983 / 35'47

Carte Blanche à Un Drame Musical Instantané pendant 4 jours à Dunois
3e jour  : Jean-Jacques Birgé invite des amis pour son anniversaire
avec, par ordre d'apparition :
Jean-Jacques Birgé - synthétiseur, radiophonie, trombone, trompette de poche
Michèle Buirette - accordéon
Francis Gorgé - guitare électrique
Bernard Vitet - récitant, trompette, bugle
Hélène Sage - tabouret, contrebasse
Françoise Degeorges - récitante, Bach au piano
Magali Viallefond - tôle à voix, hautbois, cor anglais
Youenn Le Berre - flûte, basson, cornemuse, saxophone ténor
Jean Querlier - hautbois, cor anglais
Jouk Minor - guitare flamenco, saxophone baryton, clarinette contrebasse
Christine Buri-Herscher - costumes en papier
La seconde partie sera constituée de 8 pièces à responsabilité limitée composées par les musiciens
Live au 28 rue Dunois, 5 novembre 1983

n°29 / Il fit abus - 1976 / 6'38
Jean-Jacques Birgé - synthétiseur ARP 2600, voix
Sylka Sauvion - voix, bidet, grelochettes
30 mars 1976 au 88
n°30 / Neighbours - 1973 / 18'04
B.O. du film de Buster Keaton
Exercice de sonorisation de Seconde année, Idhec
sous la supervision de Geneviève Louveau
avec
Jean-Jacques Birgé - cythare, orgue, kena, guimbarde, piano, percussion, electronics, bande, voix, composition musicale et montage
Bernard Mollerat - voix et montage
Philippe Labat - guitare sèche
Francis Gorgé - guitare électrique
Eric Longuet - guitare électrique
Antoine Guerreiro - violon, darboukas, chœurs
Marc Lichtig - batterie
Luc Barnier - chœurs
Philippe Danton - chœurs
Enregistré par Bernard Mollerat sur Nagra IV les 24 et 26 février 1973
à l'Œuf Hyaloïde et sur le plateau du Théâtre du Ranelagh
n°31 / Intervention au milieu d'une prière en miettes - 1972 / 1'51
Jean-Jacques Birgé - koto, percussion
Antoine Guerreiro - cythare, percussion
Eric Longuet - guitare, percussion
Philippe Danton - percussion
Luc Barnier - percussion
Michaëla Watteaux - percussion
Thierry Dehesdin - percussion
Décembre 1972
n°32 / Envoi à Bernard Vitet, Sud-Ouest n°1 - 1977 / 29'28
Peu de temps après la fondation d'Un Drame Musical Instantané, en pleine émulation créative et le lendemain l'émission de radio Un musicien dans la nuit, Jean-Jacques Birgé qui a 24 ans part un mois sur la route comme technicien audiovisuel itinérant. Du 22 au 25 mai 1977 il enregistre ses commentaires, des radiophonies, joue de la flûte et du saxophone alto dans la forêt. Il poste la cassette à Bernard Vitet depuis Albi.
n°33 / Envoi à Bernard Vitet, Sud-Ouest n°2 - 1977 / 52'49
Week-end de la Pentecôte. Jean-Jacques Birgé enregistre une seconde cassette près de Lacapelle-Biron dans le Lot-et-Garonne une semaine après le premier envoi. Il poste à Bernard Vitet des extraits de Braxton, la Tosca et Brückner (non reproduits ici). Avant ses commentaires sur l'émission de France Musique du 21 mai on entend une radiophonie avec essentiellement Radio Moscou. Dans les bois il s'exerce à la flûte et au sax alto.
n°34 / Les trois petits cochons - 1975 / 26'05
Jean-Jacques Birgé - sax alto, synthétiseur ARP 2600, flûte, grelots, stylophone
avec la participation de Philippe Labat, voix, grelots
Enregistré le 26 mai 1975 à Reux, remixé le 28 mai sur ARP au 88
n°35 / L'objet perdu - 1971 / 5'26
B.O. du film de Jean-Jacques Birgé
Exercice de Première année, Idhec
Fin 1971
n°36 / First Step, First Tape - 1968 / 12'17
Jean-Jacques Birgé - electronics, bandes, percussion, flûtes, voix
Michel Polizzi - percussion, voix
Pierre Bensard - percussion, bongos
Alexandre Martin - percussion, flûtes, voix
Jean-Jacques Imerglik - harmonica, voix
Jean-Pierre Laplanche - voix
Agnès Birgé - voix
Fin 1968, Boulogne-Billancourt
n°37 / 1965 / 2'41
Jean-Jacques Birgé - piano
"C'est mon plus ancien témoignage musical. J'avais 12 ans et n'avais jamais fait de musique. Le piano était dans la chambre de ma petite sœur qui m'avait appris quelques trucs pour que je puisse l'accompagner lorsqu'elle chantait les airs de 'My Fair Lady'. Dans cette courte improvisation je reconnais pourtant des tourneries qui marqueront plus tard mon style !"
: /
Lecture
tracklist
Site créé en 1997 / Dernière mise à jour : lundi 18 septembre 2017 / Blog quotidien / © Jean-Jacques BIRGÉ / info@drame.org / Crédits