70 Jean-Jacques Birgé

Jean-Jacques Birgé

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 1 décembre 2023

Elliott Erwitt [1928 — 2023]


Le photographe Elliott Erwitt vient de nous quitter. Je republie un extrait de l'article du 11 juillet 2012 que j'avais envoyé d'Arles alors que j'assumais le rôle de directeur musical des Soirées des Rencontres. Ici au Théâtre Antique la percussionniste Linda Edsjö l'accompagne tandis qu'Antonin Trí Hoang à la clarinette et moi-même à la flûte, aux guimbardes et à la trompette venons leur prêter main forte. Sur le lien vous pouvez assister à sa présentation en deux parties vidéographiées. Grande tristesse face à la disparition de cet homme extraordinaire.

ARTE Creative met en ligne les Soirées des Rencontres de la Photographie qui se sont déroulées au Théâtre Antique d'Arles la semaine dernière, du 3 au 7 juillet 2012, sous la voûte étoilée.
Commençons par Elliott Erwitt accompagné par la percussionniste Linda Edsjö. Pour quelques passages Antonin-Tri Hoang à la clarinette et moi-même à la flûte, aux guimbardes et à la trompette, les rejoignons. Arte a découpé la prestation d'Erwitt en deux parties.


Directeur musical, j'ai choisi les musiciens et musiciennes qui sont intervenus en direct, y participant parfois, composé une petite pièce symphonique pour le Prix Pictet, enregistré mon doigt sur une vitre pour l'animation que Grégory Pignot a réalisé du jingle des Rencontres d'après l'affiche de Michel Bouvet, illustré musicalement quelques autres sujets.


Les réalisations sont de Coïncidence (Olivier Koechlin, François Girard, Valéry Faidherbe).

C'est ce soir (vendredi) !


Si vous avez réussi à échapper à ma communication invasive, c'est la dernière annonce pour le concert de ce soir, exceptionnel car je ne joue plus beaucoup en public. C'est un véritable plaisir, et je réponds autant que possible aux invitations chaleureuses des programmateurs, souvent des jeunes gens curieux qui ne se sont pas encore cantonnés à reprogrammer éternellement leurs vieux potes. Aujourd'hui merci à Arnaud et Manon de Sport National qui organisent depuis 2015 des concerts de musicien/ne/s aux pratiques expérimentales, depuis avril 2023 au Café de Paris, et qui m'ont confié cette carte blanche. Ils clament justement "saute-mouton : quand Sport National confie la programmation d'une soirée de concerts à un.e "autre", les yeux fermés, mais les oreilles, en éventail." Ayant pendant longtemps attendu le coup de téléphone de Monsieur De Mesmaeker, voilà 25 ans que je laisse cette initiative aux amateurs, entendre à celles et ceux qui aiment. De temps en temps le téléphone sonne, un mail tombe dans la boîte et cela me ravit. Comme vous en jugez régulièrement, je suis loin d'être désœuvré. Jouer avec des musiciens et des musiciennes aussi sympathiques qu'imaginatifs que le violoniste Mathias Lévy, la contrebassiste-chanteuse Élise Dabrowski, l'électroacousticienne Gwennaëlle Roulleau, le saxophoniste Lionel Martin, est un plaisir sans mélange. Une élévation ! J'ai plutôt l'habitude de partager ces agapes en studio, quitte à produire deux albums, CD Pique-nique au labo vol.1/2 et vol.3), mais le réaliser devant et avec vous décuple l'excitation de la rencontre. Je n'ai pas la moindre idée de la musique que nous produirons ce soir. La surprise sera partagée.
L'évènement est sur FaceBook.