Jean-Jacques Birgé

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 13 août 2005

Voir et revoir

Quelques merveilles sorties en DVD et qui auraient pu passer inaperçues.


Pour commencer, des films à voir quel que soit son âge.
Les 5000 doigts du Docteur T (Zone 1, langues et sous-titres anglais et français) que le chorégraphe Philippe Découflé a allègrement pillé pendant des années... Comédie musicale kitchissime aux couleurs éclatantes et complètement hallucinée...
Le coffret des Mickey en noir et blanc (Zone 2, je rappelle que ça veut dire lisible sur tout lecteur acheté en France), pas toujours "politiquement correct" et tellement meilleur que tout ce que fit ensuite Walt Disney ! La Magie Calder (Zone 2) où le sculpteur tient le rôle de Monsieur Loyal dans un cirque miniature de 200 figurines animées.

Dans la série documentaires de création :
Chats perchés de Chris Marker (Zone 2) est un reflet remarquablement intelligent d'une France résistante et pleine d'espoir filmée au début du XXIème siècle. Ce film, à la fois vif et tendre, est accompagné de petits courts-métrages, exquis Bestiare dont l'époustouflant Slon Tango (avez-vous jamais vu un danseur étoile ayant la grâce de cet éléphant ?)...
Les 3 numéros de Retour de Flamme (Zone2), compilations de petits objets rares dont mes préférés sont le coccaïnomane Mystère du poisson-volant (vol.2) et le seul document synchrone existant avec Django Reinhardt, auxquels s'ajoute le double DVD du comique Charley Bowers également édité par Lobster...
Step across the border (toutes zones, anglais avec sous-titres), œuvre à projeter dans toutes les écoles pour effleurer ce qu'est la musique. Le film, héritier d'A propos de Nice, suit le guitariste Fred Frith autour du monde.
Puisqu'il s'agit de musique, et que vous connaissez probablement déjà le Glenn Gould de Monsaingeon, le Straight No Chaser sur Monk, les clips de Gondry, et Les adieux de Brel à l'Olympia : Monterey Pop Festival (coffret Criterion de 3 DVD Zone 1) avec l'intégrale d'Hendrix, d'Otis Redding, et les prestations de Janis Joplin, Ravi Shankar, The Who, etc. filmés par Pennebaker en 1967. Le festival fondateur !

Pour les amateurs d'animation,
ruez-vous sur les court-métrages de Jan Svankmajer (2 DVD Zone 1), Mes voisins les Yamada de Takahata (Zone 2), les Creature Comforts des Studios Aardman (Zone 2 mais anglais hélas sans sous-titres), la quasi intégrale d'Alexeïeff (un docu le montre à l'œuvre avec son écran d'épingles !), et les 2 compilations publiées par le magazine Repérages.

C'est tout pour aujourd'hui, on abordera les films de fiction une prochaine fois.

Le coin de l'obsessionnel

Lecteur indispensable en multizones. Quelques bonnes adresses où acheter ses DVD.

Après avoir acquis des centaines de livres et de disques, après avoir enregistré des centaines d'heures à la radio et à la télévision, j'ai réalisé un fantasme de mes vingt ans. En sortant de l'Idhec, je rêvais de posséder une salle de cinéma. Si le cinématographe doit se projeter sur grand écran et de préférence se partager avec d'autres spectateurs, je n'ai jamais supporté les files d'attente, les grands types qui me cachent le bas de l'écran, les mauvais cadrages, l'absence de point, les bruits de pop-corn... Ainsi j'ai installé chez moi il y a maintenant cinq ans une salle de cinéma, et je me suis mis à acheter des centaines de dvd, d'abord dans les magasins, et très vite sur Internet. Je me connecte régulièrement à dvdpascher.net qui me mène souvent à cdiscount.com où se pratiquent des prix défiant toute concurrence. Pour les raretés, je commande sur amazon.com (ou ses antennes française, anglaise, allemande et japonaise) dont la politique commerciale est exemplaire, et chez criteriondvd.com pour les films francophones inédits (les autres n'ont hélas pas de sous-titres français, mais lorsque je n'y tiens plus, ou trop, je me rabats tout de même vers les sous-titres anglais ! Les Renoir, Buñuel et Godard sont exceptionnels). Dernier problème à régler, la question des zones qui empêchent de lire des dvd étrangers sur son lecteur de salon : tous les dvd européens appartiennent à la même zone que la France, mais les américains sont en Zone 1. Il est donc indispensable d'acquérir un lecteur dvd multizones ou de faire dézoner le sien. On trouve des lecteurs multizones à moins de 50 euros (parcourir le Net, cdiscount par exemple, livré chez vous) ! D'ailleurs, inutile d'acheter des lecteurs chers, leur longévité n'est pas meilleure, ils corrigent peut-être un peu mieux les erreurs, mais la différence ne se justifie pas, tant qu'on peut lire tous les formats (DTS inclus).