Jean-Jacques Birgé

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 14 janvier 2014

La respiration continue


Sur le site assezvu.com Francis Gorgé a compilé des textes et croquis de Bernard Vitet sur la respiration continue, également appelée respiration circulaire ou souffle continu. Vous pouvez éventuellement sauter à la troisième partie qui l'aborde directement, mais la logique veut que son explication soit précédée de la respiration oxygénatoire et de la respiration sonore.
En 1976 comme je m'extasiais devant la prouesse technique Bernard me promit que je pourrai y arriver en cinq minutes ! Il utilisa la technique de la paille dans un verre d'eau, mais j'assimilais encore mieux le fait de souffler l'air que j'avais stocké dans les joues tandis que j'inspirais par le nez. À mon tour je démystifiai souvent ce que l'Ircam appelait alors l'aspirotechnie en faisant des démonstrations à mes camarades. Je me souviens l'avoir ainsi transmise à Antonin-Tri Hoang lorsqu'il était tout jeune. Sa maîtrise exige ensuite une bonne pratique, mais les bases sont aisées à acquérir.
Plutôt qu'un exercice virtuose stérile la respiration continue permet de ne pas inféoder la longueur de sa phrase musicale à sa respiration. Il est ainsi facile de terminer une phrase, même lorsque l'on n'a plus d'air dans les poumons.
Un article de Wikipédia livre une définition basique et Heddy Boubaker aborde les instruments cas par cas, mais la remarquable étude de Bernard Vitet comblera les musiciens les plus curieux.

lundi 6 janvier 2014

Scotch prend des cours de cuisine

...
Françoise critiquant mes achats en ligne de croquettes bio et s'entêtant à rapporter du poisson frais à Scotch chaque dimanche au retour du marché des Lilas je lui ai offert Je cuisine pour mon chat à l'occasion du réveillon de Noël. Scotch s'en est aussitôt emparé, sautant les chapitres sur ses besoins alimentaires, son régime de sénior, les maladies causées par une mauvaise hygiène alimentaire, les substances dangereuses et filant directement à la page 84 où sont détaillés les makis verts, les sardines croustillantes, le mini-soufflé de la mer, la soupe chinoise de nouilles au canard, le parmentier de foie de morue à la purée de patates douces, la tarte à la banane, la poêlée de Saint-Jacques à la crème de courgettes et le tartare d'huître, crabe et pommes ! Scotch a beau être en pleine forme il a tout de même 11 ans et demi et je doute que cette gastronomie tardive refasse grimper aux arbres ce gros matou de 9 kilos. C'est vrai qu'il a toujours été grand pour son âge, mais il passe le plus clair de son temps à roupiller, préférant qu'on lui ouvre la porte plutôt que devoir escalader le soupirail pour sortir dans le jardin. Les recettes semblent plutôt avoir été conçues par un trio de fines gastronomes souhaitant partager leur pitance avec leurs animaux de compagnie. En tout cas, elles mettent l'eau à la bouche. Justement laissez toujours de l'eau fraîche à votre chat, car l'alcool est proscrit, comme d'ailleurs le chocolat (poison accumulatif), le café, l'oignon cru, les raisins, l'avocat, l'éthylène glycol... Le livre paru chez Anagramme est illustré de jolies frimousses et évidemment des plats que vous aurez eu la patience de préparer et de ne pas dévorer entièrement avant que le maître des lieux n'ait eu le temps de dire ouf ou miaou !