Jean-Jacques Birgé

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 février 2009

Repenser la ville


Tandis que les étudiants d'Autograf bûchent sur le son autour du quartier Saint-Blaise, je redécouvre un petit film sur les fourmilières dans une version un plus longue que celle entrevue sur FaceBook.
Les jeunes gens réfléchissent le quotidien des habitants de cet îlot du XXème arrondissement ou bien ils imaginent des cités utopiques, morceaux arrachés à une planète inconnue (me rappelant Magado que nous avions conçu en 2000 avec Moebius et Étienne Mineur pour Gallimard), projection surterraine d'un plan du métro, promenade commentée se déroulant tel le carton perforé d'un orgue mécanique, pop-up, etc. Pendant qu'ils enregistrent, montent et testent tous les effets à leur disposition, je pense à nos modèles absurdes. La ville ne correspond plus à nos besoins. L'automobile est son cancer. On adapte tant bien que mal les vestiges d'un passé révolu, mais quel architecte urbaniste redonnera du sens à vivre ensemble aujourd'hui ? Il faudrait tout remettre à plat, nos déplacements, tant réels que virtuels, nos espaces privés et collectifs, la nécessité de respirer, marcher, échanger, nous rencontrer à nouveau, seul comme dans la confrontation aux autres, tant d'autres... À mon petit niveau, je presse sur les tubes de couleur pour échapper à la grisaille, je plante des arbres, j'enfourche mon vélo, je crée du lien autant que possible... Cela mériterait que l'on si penche.
Que viennent faire ici les fourmis, envahissant l'évier comme ce matin, tentant d'autres sorties de-ci de-là, envoyant des exploratrices tout autour de nous ? Ont-elles construit un réseau de galeries sous la maison comme celui que l'on découvre à la fin de cet extraordinaire extrait documentaire ? Il n'est d'autre possible que celui qu'il nous reste à inventer.

P.S. : ce matin, je découvre que la Cité de l'architecture et du patrimoine expose GénéroCité jusqu'au 11 mai, cent projets français "généreux".

lundi 23 février 2009

Une force de la nature


Françoise a rapporté ces deux images du Palais Lumière à La Ciotat. Les platanes digèrent calmement leurs prothèses, ouvrant de nouvelles perspectives aux bords des routes. Que cachent les autres arbres lorsque leurs cicatrices se sont refermées ? Quels vestiges sauver avant qu'ils ne les digèrent complètement ? Dans la résidence méditerranéenne des frères lyonnais, les poches kangourou laissent entrevoir les signes dérisoires d'une époque qui finira par disparaître. Combien de temps a-t-il fallu ? Combien en reste-t-il ?

dimanche 15 février 2009

Tendres promesses


Nous recevons tous des courriels des plus improbables, que ce soit pour sauver le patrimoine d'un homme politique africain proposant une commission avec plus d'une dizaine de zéros à la clef ou parce que nous avons été nommé l'élu du cœur d'une belle jeune femme qui rêvait de voyage. J'ai rencontré deux pauvres hères qui ont cru au miracle, l'ont vécu une année et ne s'en sont jamais remis. Comme j'ai bien rigolé à la lecture du scénario, je me suis dit que ce serait chouette de vous le faire partager, des fois que vous soyez mâle célibataire en manque d'affection et parce qu'en général nous effaçons ces machins sans les lire. D'autre part, j'ignore si mes lectrices reçoivent également ce genre de missive ou si leurs compagnons leur font partager leur joie devant tant de concurrence déloyale... J'ai surtout savouré l'adéquation entre la photo et le texte, même si je vous les sers inversés, l'image apparaissant à l'issue de la lettre. Voici donc, in extenso, "Salut! Si je peux apprendre tu ?" que vous lirez avec l'accent, c'est plus jouissif.

" Salut.
Je suis tres contente d'ecrire pour moi c'est une grande joie.
Probablement, pour toi il sera etonnant de voir ma lettre. Mais je voudrais dire, pourquoi je vous ecris.
Vous, probablement, serez beaucoup óäèâëåíû, j'ecris a cela qu'a tu. Mais hier, j'etais óäèâëåíà, quand sur le mien l'adresse du courrier electronique la lettre est venue, l'essence principale de qui au sens de l'amour et dans les sentiments. La devise principale de la presente etait la phrase «Cherchez l'amour, et vous serez heureux». M'a interesse beaucoup la presente. Cette lettre contenait ton adresse du courrier electronique. J'ai vu ton adresse et a decide de vous ecrire. Je ne connais pas comme votre nom, je ne connais pas, ou vous vivez, mais pour moi, principal le sens - il est possible, vous cherchez l'amour ? Il y avoir etre cette lettre - le sort ?
Moi ne connait pas, comment la personne, qui m'a envoye la presente, a appris mon courrier electronique personnel. Mais je connais que cela non SPAM!
Je pense que ce n'est pas du tout important deja. Le plus important, que maintenant je peux vous ecrire la lettre. Je veux pour que vous appreniez que maintenant je veux t'apprendre plus!. Mais autrefois je voudrais raconter un peu de moi!
On m'appelle Anastasiya. Moi de Samaras (Russie). A moi de 36 ans. Moi la veuve. Mon mari a peri dans l'avarie d'automobile!!
Moi la bonne femme, calme, bonne et sociable.
Vous pouvez me voir sur ma photo!
Je parle librement en francais.
Pour moi il sera tres interessant de communiquer avec toi, et apprendre il te vaut mieux. Je veux construire celui-ci le dialogue dans le seul but - la creation des relations serieuses. Les relations sans tromperie, sans n'importe quels jeux. Je souhaite trouver l'homme honnete, qui peut m'aimer et respecter. J'espere que vous comme voudriez trouver l'amour aussi ?
Je trouver que dans l'amour l'age non le plus important!! Je n'ai pas peur de la difference a l'age de ! Le plus important que la personne m'aimera et respecter dans l'etat!
J'ai les centres d'interet divers et les interets, parmi qui est - les competitions sportives, l'art culinaire, la lecture des livres, la musique. L'interet special pour moi est presente par la conduite du menage, le nettoyage dans la maison. J'aime preparer les plats divers..
J'aime beaucoup des animaux.
Je conduire la maniere de vivre saine. Je ne fume pas, et je ne bois pas l'alcool!.
Mon nouvel ami, vous pouvez me raconter de vous ? Je veux t'apprendre plus!
Dans les lettres suivant je racontates plus en detail de moi-meme!
Certes, je vous expedierai beaucoup de mes photos, avec l'aide de qui tu pourras presenter mieux je me lave la vie! Dans mes photos tu verras les moments divers de ma vie, - a qui sont presentes, comme les plaisirs et le soin et meme dans la montagne de quelques moments
Je avec l'impatience attendrai votre reponse.
Je la verite veux t'apprendre plus et espere que repondre sur ma lettre!
S'il vous plait, ne m'oubliez pas.
Votre nouvelle amie de la Russie,
Anastasiya! "

Évidemment c'est dramatique. Sinon, en ririons-nous ?