Hélène SAGE
Échappée belle
GRRR 2027 CD audio, 2010

*
Je dois dire que son écoute me fit grand bien. Ce disque, déclinant ses morceaux en une succession de chansons souvent chantées/déclamées/chuchotées avec un humour dadaïste renversant, entrelardées de bruitages divers (instruments frappés, décollage d'hélicoptère, démarreur de voiture...), d'un abécédaire dit par des enfants avec des mots qui font sens (ou pas) comme zombies, bernique ou même mah-jong, est un bijou singulier qui fait rire certes, mais pas seulement. Il est habité d'une véritable ambition musicale, littéraire, poétique... en un mot : artistique, et c'est d'autant plus délicat et réussi de la part d'Hélène Sage (et ses complices) qu'elle prend soin de dissimuler cette dimension sous un amoncellement d'extravagances sonores et musicales.
Stéphane Cattaneo (Les allumés du jazz - Avril 2010 )



Échappée belle s'organise essentiellement autour du verbe, chanté, psalmodié, joué vif ou retraité. Les textes d'Omar Khayyâm (XIIe siècle), Djalâl-Od-Dîn Rûmi (XIIIe), Nathalie Desmarest, Benoît Lavoisier, Luc Baron, Patrizia Runfolia, Louisa Paulin, Nouveau Testament ou objets trouvés, ainsi que ses rencontres avec le chorégraphe Heddy Maalem, le conteur Philippe Forcioli ou les circassiens de la Tide Company, tout cela sert de colonne vertébrale à ses iconoclasties sonores. Hélène Sage chante et joue de ses instruments de prédilection comme la contrebasse et ses flûtes, dont la basse est sa préférée, et se risque aux piano, bandonéon, violon, psaltérion, grandes orgues, orgue de cristal et divers idiophones. Marc Démereau (ordinateur), Alex Picques (sampling) et Pascal Portejoie (percussions) viennent de temps en temps à sa rencontre. La musique grince et frotte, siffle et enchante. Les voix ponctuent l'ensemble avec impertinence, font sens et contrastent avec les paysages organiques qu'Hélène peint aux couleurs incroyables de ses expérimentations hirsutes. L'unité du patchwork inventif tient à la fantaisie de l'équilibriste qui s'échappe bel et bien des sentiers battus.
Jean-Jacques Birgé
tracklist / infos
n°1 / L'odeur du vin nouveau / 5'01

Hélène Sage - voix, contrebasse
Marc Démereau - ordinateur
Alex Piques - sampling
Texte de Omar Khayyâm (XIIe siècle)

n°2 / Rencontre avec deux élans dans la nuit noire au fond d'un bois / 1'57
Hélène Sage - violon, contrebasse, psaltérion
Alphabet avec les voix de Louise et Zoé Bouchicot
Composé pour la Tide Company, Jeunes Talents Cirque Europe
n°3 / Presque rien n°5 / 0'51
Hélène Sage - flûte
Rires de Louise et Zoé Bouchicot
n°4 / Presque rien n°8 / 1'41
Hélène Sage - contrebasse, bandonéon
Alphabet avec Louise et Zoé Bouchicot
: /
Lecture
tracklist
Site créé en 1997 / Dernière mise à jour : samedi 20 mai 2017 / Blog quotidien / © Jean-Jacques BIRGÉ / info@drame.org / Crédits