Jean-Jacques Birgé aime le temps, l'avance sur son temps et les découvertes des relations instantanées, recherches d'un quotidien idéal. Ce très actif pionnier, designer sonore, musicien polyglotte, passionné d'images, s'agite et agite depuis 1975 avec, ou contre vents et marées, tous les moyens de diffusion musicale. (in Les Allumés du Jazz, déc. 2015)

Compositeur de musique, réalisateur de films, auteur multimédia, designer sonore, écrivain, Jean-Jacques Birgé envisage la musique essentiellement dans la relation audio-visuelle, ou du moins dans sa confrontation aux autres formes d’expression artistique.

Fondateur des Disques GRRR, il fut l'un des premiers synthésistes en France dès 1973, et avec Un Drame Musical Instantané le précurseur du retour au ciné-concert en 1976. Si sa première œuvre électronique date de 1965, il compose aussi bien pour des orchestres symphoniques qu’il improvise librement avec des musiciens venus d’horizons les plus divers. Pour ses créations « radiophoniques » et ses spectacles multimédia (zapping en direct sur grand écran, feux d'artifice, chorégraphies...), l'improvisation et l'écriture préalable se confondent, les traitements électroacoustiques originaux s'intègrent aux instruments traditionnels pour fabriquer d'évocatrices fictions musicales qu'il nomme musique à propos.
À partir de 1995, il devient l'un des designers sonores les plus en vogue du multimédia et le spécialiste de la composition musicale interactive, cherchant à approfondir les effets de sens et à développer un éventail d’émotions toujours plus large.

Derniers concerts avec Amandine Casadamont, Vincent Segal, Antonin-Tri Hoang, Alexandra Grimal, Fanny Lasfargues, Edward Perraud, Birgitte Lyregaard, Linda Edsjö, Médéric Collignon, Julien Desprez, Pascal Contet, Francis Gorgé...
Depuis un an il est intervenu au Musée du Louvre, à la Cité des Sciences et de l'Industrie, au Grand Palais, et bientôt au Panthéon et au Palais de Tokyo.

Il tient un blog quotidien depuis 11 ans et donne des conférences sur les rapports son-image.

Sélection d’œuvres
Film La nuit du phoque, 1974
Disque Défense de, avec Birgé Gorgé Shiroc, 1975
20 albums (LP & CD) avec Un Drame Musical Instantané, 1976-2008
Film Le sniper, 1993
Exposition-spectacle Il était une fois la fête foraine à la Grande Halle de La Villette, avec Raymond Sarti, 1995
CD Établissement d'un ciel d'alternance avec Michel Houellebecq, 1996 (paru en 2006)
CD-Extra Carton, avec Bernard Vitet,1997
CD-Extra Machiavel (machiavel.net), avec Antoine Schmitt, 1998
CD-Rom Alphabet, avec Frédéric Durieu et Murielle Lefèvre, 1999
Sites interactifs : www.lecielestbleu.org avec F.Durieu, www.somnambules.net et www.flyingpuppet.com, avec Nicolas Clauss, 2000-2008
Jeu musical La pâte à son, avec F.Durieu, 2004
Blog www.drame.org/blog, 3300 articles, en miroir sur Mediapart depuis 2010 (recommandé par la rédaction), 2005-2016
Opéra pour 100 lapins communicants Nabaz'mob, avec A.Schmitt, 2006-2013
Radio Drame, 70 albums inédits, 138 heures de musique gratuite, 2010-2016
La corde à linge, roman augmenté (ePub), 2011
La machine à rêves de Leonardo da Vinci pour iPad, avec N.Clauss, 2012
USA 1968 deux enfants, roman augmenté pour iPad, 2014
Boum ! pour tablettes iPad et Androïd, avec Mikaël Cixous, 2015
Exposition Carambolages au Grand Palais, avec Jean-Hubert Martin, 2016


Prix
Prix Ars Electronica Award of Distinction Digital Musics, Grand Prix Möbius International, 2 fois Prix SACD de la Création Interactive, Prix SCAM du meilleur site Internet, Prix Centre Pompidou Flash Festival, Prix de la Création Nouveaux Médias à Vidéoformes, Prix Spécial du Jury du Seoul Net Festival, 2 fois Bologna Ragazzi Digital Award Special Mention, Grand Prix Stratégies, Prix du meilleur projet francophone Cross Video Days TV5 Monde, British Academy Award of Film & TV Arts (BAFTA), Prix du Jury à Locarno, nominé aux Victoires de la Musique, etc.

Né en 1952, Jean-Jacques Birgé vit et travaille à Paris.

Site créé en 1997 / Dernière mise à jour : mercredi 16 novembre 2016 / Blog quotidien / © Jean-Jacques BIRGÉ / info@drame.org / Crédits